Liste de ce que nous avons emporté autour du monde

Vous êtes nombreux à nous avoir demandé la liste de tout ce que nous avions emporté, alors, après un an de tour du monde en famille (où cette liste a pu être testée sur la durée), la voici… Je crois que je n’ai rien oublié…

A l’exception des moustiquaires et de certains éléments de la trousse à pharmacie, qui n’ont jamais servi (et tant mieux!), quasiment tout nous a servi et nous n’avons manqué de rien…

L’objectif était d’emporter le minimum de choses et de rester le plus léger possible, pour ne pas avoir à transporter des sacs trop gros et trop lourds… Cette petite anecdote illustre bien ce point: dans l’une des auberges où nous sommes restés, une jeune fille est arrivée avec plusieurs valises qu’elle ne pouvait pas porter elle-même. Réflexion du propriétaire en ouvrant la porte: “pourquoi voyager si tu ne peux même pas porter tes propres bagages!”

En partant de France, au début de notre tour du monde, le poids de nos bagages enregistrés était de 56,2 kg pour nous 6… Nous n’avions pas enregistré le sac-à-dos d’Amandine de 18l. Maintenant, nous lui avons acheté un sac de sport pour qu’elle aussi puisse tirer son sac comme tout le monde.

Au niveau de la répartition des poids des sacs enregistrés, Ian portait 17,5 kg, Anne 15,5 kg, Xavier 9,7 kg, David 7,6 kg et Eric 6,9kg.

Nous n’avons pas de matériel cher (ou presque), peu de matériel technique, et nous nous sommes équipés dans les grands magasins familiaux de sport, essentiellement.

Les sacs-à-dos:

  • Chacun de nous a un grand sac-à-dos. Nous les avons choisi légers (1,5 kg maximum pour les plus gros), solides et s’ouvrant complètement de haut en bas (et non pas seulement en haut), chaque fois que possible. Ian a un sac de 70l, le mien est de 60l, Xavier 50l, David 50l (version ultralégère), Eric 35l et Amandine 18l.

Chacun de ces sacs-à-dos est mis à plat dans un sac de sport à roulette léger et peu cher (à remplacer pendant l’année si nécessaire. Seul celui de Xavier a été remplacé, mais les autres arborent fièrement leur « duck-tape » argenté en guise de réparation, et ce un peu partout, et partiront à la poubelle lorsque nous serons en France…). Ces sacs de sport servent de protection pour les sacs à dos pendant les voyages en avion, de réceptacle pour la pharmacie (dans le double-fond, au niveau des armatures, sous la toile en tissu fermée par zip), et nous permettent de tirer nos sacs partout au lieu de les porter sur le dos.

Résultat de cet arrangement: nous n’avons pratiquement jamais porté nos sacs-à-dos (seulement dans les escaliers lorsqu’ils sont inévitables….). Nous avions prévu des sangles, pour porter le sac-à-dos dans son sac de sport sur le dos, mais nous ne nous sommes jamais servis de ce système. Nous ne pensions pas que tirer nos sacs se révèlerait si pratique et que nous le ferions ainsi partout, même sur les trottoirs défoncés, les routes jonchées de trous et de détritus, les chemins en terre, les flaques d’eau, etc. A la limite, nous aurions pu nous passer des sacs à dos, mais dans ce cas, les sacs de sport auraient dû être beaucoup plus solides, et donc plus chers et plus lourds… L’avantage de ces sacs de sport « cheap » est que nous n’hésitons pas à les tirer partout, sans les ménager. Nous aimons bien la solution que nous avons trouvée, elle a parfaitement fonctionné pour nous: les sacs à dos sont bien rangés et leur contenu est accessible sans sortir les sacs-à-dos du sac du sport, vu qu’ils s’ouvrent complètement (et il est encore possible de les porter sur le dos)…

Les sangles (que nous avons faites nous-mêmes, à la taille que nous voulions) nous ont souvent servi, pour fixer les sacs dans les véhicules, par exemple.

Autre avantage indirect: nos sacs de sport « cheap » ne sont pas aussi tentants pour un voleur éventuel que des beaux sacs à dos… Remarque d’une famille rencontrée en Afrique du Sud où le vol (et notamment le vol avec violence) est omniprésent: « vous n’avez pas l’air d’une famille riche, vous ne devriez pas avoir de problème… »

  • Nous avons aussi chacun un petit sac à dos que nous gardons avec nous dans l’avion et pendant les voyages, et qui contient tout ce que nous ne voulons pas mettre en soute et dont nous avons besoin pendant les longs transports (avion, trains, bus, etc.) ou pendant les randonnées.

Les vêtements:

Autant que possible, la plupart des vêtements sont en matières synthétiques, pour un séchage rapide et peu d’entretien, ainsi que pour la légèreté. Nous avons banni le coton (et en particulier les jeans!), car trop long à sécher. Nous avons aussi éliminé tout ce qui n’a qu’un usage, comme le pyjamas par exemple. Pas de place non plus pour une tenue un peu plus habillée… (nous sommes des voyageurs pendant un an et nous en avons le look! Nous assumons…)

Par personne, pour un an:

  • 3 pantalons, dont 2 convertibles (en matières synthétiques – ultra-pratique)

  • 3 t-shirts ou chemises à manches courtes

  • 1 chemise a manches longues pour certains d’entre nous (protection contre les moustiques et le soleil)

  • 1 ou 2 pulls polaires légers (selon les personnes), à superposer en cas de grand froid

  • 4 slips/culottes, 2-3 paires de chaussettes à séchage rapide

  • 2 maillots de bain (un maillot bermuda et un maillot piscine)

Protections pluie ou soleil:

  • 1 K-Way (respirant pour les plus chanceux… classique pour les autres)

  • 1 casquette

  • 1 paire de lunettes de soleil

  • et aussi, 1 mini-parapluie (un seul pour nous 6), acheté en Chine lors des pluies de mousson. Ce parapluie, « made in China », a le don de me faire sourire chaque fois que je l’ouvre, car il s’ouvre systématiquement… à l’envers! Vive la qualité!

Pour les chaussures:

  • 1 paire de sandales de marche, pouvant aller dans l’eau (c’est ce que nous avons porté presque tous les jours pendant 12 mois)

  • 1 paire de chaussures de marche légères et basses (de type trail), pour la randonnée et lorsqu’il fait froid… Et pour se protéger des petites bêtes, comme les scorpions, par exemple…

Le couchage:

  • 1 sac de couchage ultra-léger par personne (moins de 1kg pour les plus grands), dans une housse de compression à plat (très pratique pour ranger dans le sac)

  • 1 drap sac en soie (2 seulement pour toute la famille, et qui viennent du Vietnam… Vu le coût, nous n’en avons pas acheté en France, et nous espérions en acheter en Asie, mais nous n’avons pu le faire. Tant pis… Très pratiques lorsqu’il fait trop chaud pour utiliser les sacs de couchage, et pour ne pas salir les sacs de couchage trop vite.)

  • 1 moustiquaire imprégnée par personne (n’a jamais servi, mais pour les pays où le paludisme sévi, difficile de faire l’impasse)

  • Nous avons aussi un petit matelas auto-gonflable ultra-léger et compact (un seul pour nous 6). Il sert de lit d’appoint quand la chambre n’a que 5 lits… Et quand elle n’en a que 4, nous nous débrouillons sans…

La toilette:

  • 1 serviette micro-fibre légère et compacte par personne, dans sa pochette (ultra-pratique et géniale pour les voyages! Sèche en un rien de temps et ne prend pas de place…)

  • 1 petite trousse de toilette chacun: brosse à dent de voyage ou au manche coupé (gain de poids et de place), dentifrice, mini-shampoing (nous transvasons une bouteille dans les mini-flacons pour chacun), petit savon, mini-déodorant ou pierre d’alun naturelle, brosse à cheveux ou peigne, coupe-ongle.

  • Et aussi pour Maman: un mini flacon d’huile naturelle pour hydrater la peau, une crème pour le visage et un rasoir à piles… Un peu de féminité, quand même!

  • 1 peigne anti-poux en métal (a malheureusement son utilité…)

La lessive:

Ayant très peu de vêtements, nous lavons nos habits à la main, et ce très souvent. De temps en temps, grand luxe, nous trouvons une machine à laver et en profitons!

Pour la lessive, nous avons tout en double pour permettre aux enfants, lorsqu’ils sont dans des chambres différentes, de faire leur lessive aussi, sans avoir à nous demander chaque produit.

  • 2 petits flacons en plastique dans lesquels nous transvasons la poudre lessive

  • 2 savons de Marseille

  • 1 savon détachant (très pratique pour les tâches résistantes. Utile lorsque l’on doit apprendre à manger avec des baguettes chinoises des nouilles glissantes dans une soupe épicée, ou encore manger avec les doigts un curry épicé, par exemple…)

  • 1 mini-brosse

  • 2 fils élastiques torsadés pour étendre le linge (ultra-pratique, pas besoin de pinces à linge et le linge ne s’envole pas! Les ventouses au bout permettent de les accrocher dans les douches et salles de bain)

  • 2 bouchons universels pour boucher les lavabos (nécessaires, car la plupart des lavabos dans les backpackers n’en ont pas…) (nous avons essayé les balles de squash conseillées sur beaucoup de forums voyages et, franchement, cela ne marche pas vraiment… Les bouchons universels sont bien plus efficaces et plus légers.)

Accessoires divers:

  • 1 couteau suisse multi-fonctions par personne (sauf Amandine qui attend d’être assez grande pour avoir le sien…). Sert tous les jours! Ouvre-boîte, couteau, ciseaux… (Ne pas oublier de le mettre dans le grand sac lors des voyages en avion…)

  • 1 lampe de poche par personne (1 frontale légère à LED pour les parents et une lampe rechargeable à manivelle pour les enfants – pas de piles à acheter… Très pratique et largement suffisant.)

  • 1 quart en inox ou en alu par personne (pour les céréales du petit-déjeuner par exemple, pour se faire du thé ou une soupe, pour se laver les dents avec de l’eau potable, pour dissoudre les médicaments, etc.).

  • 1 set de couverts en plastique par personne et, depuis la Chine, 1 paire de baguettes chinoises par personne (pour les spaghettis et nouilles chinoises, imbattable!)

  • 1 gourde souple en plastique (type Platypus) s’ouvrant complètement et se rangeant à plat, pour nous 6 (ne nous a jamais servi finalement. Nous utilisons les bouteilles d’eau comme gourdes.)

  • 1 mini trousse de couture pour nous 6 (avec une grosse aiguille pour le cuir notamment, très pratique pour les grosses réparations sur les sacs de sport…)

Ecole et loisirs:

Nous avons fait le choix de nous passer de structure scolaire (comme le CNED) pour voyager léger et ne pas transporter 20-30kg de livres et manuels… Cela veut dire que j’ai passé plus d’1 mois et demi à préparer tous les cours pour qu’ils soient disponibles sur l’ordinateur. Heureusement, à l’ère informatique, beaucoup de professeurs et beaucoup de sites proposent des cours et des exercices corrigés sur Internet (qu’ils en soient remerciés!), que j’ai pu copier et compléter. Certains cd-rom scolaires s’achètent en téléchargement. Les livres classiques français, anglais et espagnols sont aussi disponibles sur Internet (libres de droits d’auteurs, quand ceux-ci sont décédés depuis plus de 70 ans…).

Sur une simple clé USB (de quelques grammes, donc…), nous avons tous les cours de 2nde, 4ème, 6ème et CE1, et ce pour un an (qui dit mieux?)! (mais que de travail pour en arriver là!). Ils sont aussi sauvegardés sur Internet… Régulièrement, au gré des besoins et des connexions Internet, je complète ces cours…

P.S.: Le CNED est en train de mettre tous ses cours en ligne, dont une grosse partie gratuitement en plus. Il seront disponibles dès la rentrée 2009! Bravo au CNED! (dommage que cela n’ait pas été fait un an plus tôt pour nous…). Cela devrait simplifier la vie des familles qui voyagent ou se trouvent à l’étranger.

Au final, nous avons donc:

Pour l’école:

  • Des ordinateurs: les EeePC, format mini, qui pèsent moins de 1kg et disposent de plus de 5 heures d’autonomie. (Ultra-pratiques et géniaux, et très économiques dans le domaine des portables!!! Nous sommes conquis!)

  • 1 prise adaptateur multi-pays, 1 multi-prises et les câbles des ordinateurs (qui servent aussi pour les appareils photos)

  • Quelques livres quand même (livres de lecture pour Amandine notamment, et livres d’occasion que nous laissons sur place ou échangeons)

  • Des cahiers pour l’école (nous les jetons quand ils sont terminés et en achetons d’autres)

  • Trousse d’école: crayons, stylos, gommes, taille-crayons, etc., et même du matériel de géométrie dans une trousse en métal (si, si!)

Pour les photos:

  • 2 appareils photos numériques et leur chargeur de piles

  • 1 disque dur externe, mini-format et anti-choc, pour décharger les photos (nous avons trop de photos pour pouvoir les garder sur nos ordinateurs).

  • 1 graveur externe de DVD (en quittant chaque pays, nous envoyons des DVD en France avec les photos du pays, histoire de ne pas perdre les photos en cas de vol… Vu le volume de photos et les connexions Internet dans le monde, sauvegarder nos photos sur Internet n’était pas possible la plupart du temps. Nous avons donc acheté le graveur externe à Hong-Kong et il nous a été très utile.)

Pour les loisirs:

  • Des cartes a jouer, des dés, et un mini jeu d’échec magnétique plat (sert très souvent)

  • 4 flûtes à bec et 1 harmonica

  • Des lecteurs MP3 pour les garçons, pour les longs voyages (Amandine attend le sien aussi…)

  • Des mini livrets de chants (faits « maison ») (nous ont beaucoup servi pour chanter avec les enfants en Afrique et en Inde)

  • Quelques mini-balles en tissu, 2 cordes à sauter, un élastique et un « frisbee » en tissu et les « poïs » que nous avons fabriqués en Afrique (très utiles pour jouer avec les enfants que nous avons rencontré dans tous les pays.)

  • Amandine a aussi son lapin « doudou » et d’autres mini peluches, et son matériel pour bricoler et dessiner (et notamment tout ce qu’elle récupère partout…)

Pour la prière familiale:

  • 2 mini Bibles, une petite icône et des chapelets

Et aussi:

  • 1 téléphone portable (depuis Mumbay, où toute la famille s’est inquiétée sans pouvoir nous joindre…). Nous achetons des cartes téléphone dans les différents pays.

Pharmacie et trousse de secours

Il est difficile de savoir quoi emmener autour du monde en guise de pharmacie, mais avec des enfants, il ne s’agit pas de prendre des risques inconsidérés… Notre pharmacie est assez simple, mais complète, et permet de couvrir les premiers soins et premiers maux.

Nous n’avons pas emporté d’antibiotiques ou de médicaments nécessitant des ordonnances (en cas de maladie sérieuse, une visite chez le médecin s’impose de toutes façons.).

Nous renforçons régulièrement les défenses immunitaires de chacun et nous avons tout ce qu’il faut pour traiter les problèmes intestinaux notamment, beaucoup de problèmes graves arrivant par là.

Se protéger des moustiques est aussi absolument ESSENTIEL dans beaucoup de pays (paludisme, dengue et fièvre jaune étant transmis par les piqûres de moustique. Charmantes ces petites bêtes, n’est-ce pas?).

Nous avons opté pour un traitement curatif, si nécessaire, en cas de paludisme, et non un traitement préventif à prendre pendant plusieurs mois. Les effets secondaires de ces médicaments sont assez importants et les prendre pendant plusieurs mois n’est vraiment pas l’idéal. Sans parler du coût de ces médicaments… Par contre, il faut absolument se protéger des piqûres de moustique.

Il va de soi que nous avons une bonne assurance santé et rapatriement pour toute la famille (type Mondial Assistance)…

Nous avons donc:

  • 2 petites trousses de voyage (1 pour chaque parent), toujours dans le petit sac et avec nous (nous les re-complétons régulièrement). Quasiment identiques, elles contiennent l’essentiel pour les premiers soins, quelques médicaments, des pastilles pour purifier l’eau (n’ont jamais servi encore, les bouteilles d’eau s’achetant facilement dans tous les pays) et, dans des mini flacons que nous remplissons régulièrement: gel antibactérien pour les mains (ultra pratique), gel antiseptique, crème solaire et spray anti-moustique. Nous avons aussi du Zambuck, venant d’Afrique du Sud: génial pour calmer les démangeaisons, soigner les bobos, mettre sur les plaies pour qu’elles cicatrisent mieux, etc.

  • 1 pince tire-tique (très utile à Gwexintaba en Afrique, notamment, et aux USA…),

  • 1 thermomètre (pour surveiller l’évolution de la fièvre et savoir quand agir…)

  • 1 trousse « stéripack » (elle contient du matériel stérile à remettre à un médecin en cas d’hospitalisation dans un hôpital douteux. .. Elle s’achète en pharmacie.). Nous sommes bien contents de ne pas avoir eu à l’utiliser, mais l’avoir était une sécurité qui nous a semblé importante.

  • une pharmacie de base complète, rangée dans le fond des sacs de sport (ainsi rangée, elle n’encombre pas les sacs à dos et reste facilement accessible): paracétamol, aspirines, médicaments pour les maux de ventre, diarrhées, etc.

  • Outre les pastilles pour purifier l’eau, nous avons acheté en Nouvelle-Zélande, un appareil à U.V. pour purifier l’eau, pour la suite de notre voyage. Suite à notre volontariat en Inde, où nous avons eu de la chance qu’une station pour filtrer l’eau existe dans le village (nous n’aurions pas pu acheter d’eau en bouteille dans le village et nous n’avions pas assez de pastilles pour 1 mois , sans compter que leur utilisation n’est pas idéale sur le long terme), nous avons décidé d’investir pour la suite du voyage et notamment pour le Mexique… Avec cet appareil, l’eau est purifiée en quelques minutes (contre plusieurs heures pour les pastilles) et son goût n’est pas modifié.

Et enfin, pour la sécurité et contre les vols…

  • Des pochettes de sécurité qui peuvent s’attacher soit à la jambe, au bras ou à la ceinture du pantalon, pour garder les passeports et papiers importants (ont peu servi finalement).

  • Des cadenas à combinaison (pas de risque de clé perdue!) pour fermer chaque gros sac.

  • Des mini-filins et des cadenas pour attacher les bagages dans les trains ou dans les chambres qui ne ferment pas à clé (en Inde, par exemple, dans les trains, sous chaque banquette, se trouvent des boucles en métal pour attacher ses bagages. Cela permet de dormir tranquille…)

  • 1 filet en mailles d’acier (Packsafe) pour protéger le sac contenant les ordinateurs et les papiers importants, et qui reste dans les chambres quand nous sortons (très utile quand les chambres ne ferment pas correctement, pour décourager ou retarder un éventuel voleur, et pour plus de tranquillité d’esprit… (le filet s’attache à un lit, par exemple))

Et bien sûr, les incontournables passeports et permis de conduire internationaux et nationaux (sans lesquels les permis internationaux ne sont pas valables…), les CB, assurance voyage et autres papiers… Depuis Bombai, nous avons maintenant des billets d’avion électroniques et non plus nos 108 billets papiers… C’est tout de même plus adapté à un voyage autour du monde!

Et voilà, c’est tout et c’est déjà beaucoup!

Mon rêve: un simple bagage à main par personne et 1 seul bagage enregistré pour toute la famille (pour y ranger ce qui ne peut pas voyager en cabine)… Notre défi pour un prochain voyage, qui sait…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: