10 jours en Floride

Pour nos derniers 10 jours de tour du monde, nous prenons l’avion pour la Floride. En débarquant à Miami, nous retrouvons la chaleur, la vraie chaleur humide et tropicale et cela nous fait presque plaisir! Nous filons sur Orlando car nous sommes le 6 juillet et le lendemain, David fêtera son anniversaire. Orlando est connu un peu partout pour ses parcs d’attraction, dont Disney et Universal. Nous choisissons de passer le 7 juillet dans le parc aquatique Wet’n’Wild et avec l’entrée normale, nous recevons un « pass » pour revenir juqu’au 31 decembre 2009, si l’envie nous en dit! Nous profitons du parc pendant 3 jours et notamment le soir, après les pluies orageuses qui font fuir une grande partie des familles. Dans ce parc, étonnamment, toutes les attractions sont accessibles dès 1,20 mètre et Amandine peut donc tout faire, même le toboggan vertical si impressionnant. Je lui demande si elle a fermé les yeux et elle me répond: “Oh oui! J’avais trop peur!”, avec un immense sourire et une satisfaction évidente… Nous nous en donnons à cœur joie et, après 3 jours et quelques courbatures pour les plus grands, nous repartons en passant d’abord voir le centre de la NASA. Nous resterions bien jusqu’au 11 juillet pour voir le lancement de la navette spatiale depuis la plage de Cocoa Beach, mais nous avons peu de jours et nous voulons découvrir un petit peu de la Floride (et pas seulement ses parcs d’attraction). De plus, la météo est plutôt incertaine et le lancement risque d’être retardé.

Nous repartons donc, direction les “Keys”, ce chapelet d’îles à la pointe sud de la Floride. Ces îles, dont un certain nombre sont reliées par des ponts, couvrent ainsi plus de 250 km de long. Les paysages sont magnifiques et la mer bleue turquoise qui brille au soleil de chaque côté ajoute au charme de ces îles. Nous nous installons sur l’une d’elles, à peu près au milieu de cet immense arc de cercle et profitons de la mer chaude et transparente. Nous allons aussi découvrir Key West, la dernière île, la plus à l’ouest. Partout, les points de vue sont incroyables. Le dernier soir, lors d’un bain de minuit sous le ciel étoilé magnifique, Eric se fait soudainement piquer. Nous sortons très vite de l’eau, ne sachant pas ce qui s’y trouve. Une méduse sans doute. David nous rassure en nous disant que si c’était un poisson lion, Eric serait déjà mort en quelques minutes. Ouf, nous voilà effectivement rassurés!

Après quelques jours, nous repartons comblés et allons à Miami. Il ne nous reste plus que 2 jours, le compte à rebours s’accélère… Nous allons nous promener dans les Everglades qui couvrent tout le sud de la Floride. Ce parc naturel est recouvert d’une végétation incroyable qui baigne en permanence dans l’eau (sauf parfois en hiver en cas de sécheresse). Contrairement à ce que nous croyions, les Everglades ne sont pas un marécage, puisque l’eau ne stagne pas, mais est constamment en mouvement. Des « herbes scies » recouvrent une grande partie de la surface, ainsi que des palmiers, des mangroves et, là où le sol est un peu plus élevé, des cyprès et des pins. Ces eaux et cette végétation abritent de nombreux alligators et des crocodiles et nous scrutons ce foisonnement de verdure à la recherche de ces reptiles impressionnants. Régulièrement, nous entendons un genre de grognement inquiétant, signe qu’il y a bien des alligators dans les parages. Soudain, Ian s’arrête, c’est lui qui a aperçu le premier alligator. Bien caché sous les feuillages, seul son museau et ses yeux dépassent. Plus tard, nous en voyons un deuxième, juste au-dessous de la passerelle sur laquelle nous évoluons. Puis, un troisième, en mouvement cette fois-ci. Majestueusement, il fend les eaux tranquillement et se laisse admirer. Nous apercevons aussi des tortues et plein de poissons. Nous ne pouvons nous empêcher d’admirer aussi ces petits lézards dont la gorge d’un beau rouge-vif se gonfle régulièrement. Nous les avions déjà remarqué depuis que nous sommes en Floride, mais cette fois, je réussis à photographier l’un de ces petits lézards alors qu’il gonfle sa gorge.

Malheureusement, qui dit eau dit aussi moustiques et malgré les deux anti-moustiques différents dont nous nous sommes aspergés (et qui sont sensés tenir à distance les moustiques les plus féroces autour du monde…), nous commençons à souffrir sous le coup de leurs assauts répétés. Nous achetons un autre anti-moustique dans l’un des petits magasins du parc et alors que nous nous envoyons des nuages de vapeur toxique de cet insecticide puissant (exagération possible de l’auteur, encore que l’odeur à elle seule était vraiment toxique…), nous pouvons aussi voir les hordes de moustiques qui s’attaquent à nous et nous piquent même à travers les vêtements. Aucun respect ces moustiques! Certains des enfants partent se réfugier dans la voiture, alors que nous voulons aller sur un autre sentier. J’abandonne aussi peu après, seuls Ian et Xavier décident d’aller jusqu’au bout, en marchant aussi vite que possible pour essayer de semer ces poursuivants décidément très tenaces. Alors qu’il marche ainsi, Xavier heurte un serpent qui heureusement s’enfuit. Nous avons bien lu qu’il existe un certain nombre de serpents particulièrement dangereux dans les Everglades, mais nous sommes incapables de dire si celui-là l’était… Finalement, nous remontons tous avec soulagement dans la voiture et essayons de tuer les derniers moustiques qui ont décidés de nous tenir compagnie jusque dans la voiture, qui sent pourtant l’anti-moustique à plein nez. Nous hésitons entre ouvrir les fenêtres pour ne pas suffoquer au risque de nous faire piquer encore plus, ou suffoquer et ne pas attirer plus de ces moustiques rebelles à tout insecticide… Je me dis que nous allons être beaux en débarquant en France dans deux jours… Nous allons un peu plus loin dans le parc, mais curieusement, plus personne n’est très pressé de sortir de la voiture… Nous voulions aussi essayer l’un de ces bateaux plats hydroglisseurs, typiques de ce parc des Everglades, mais là aussi, il n’y plus d’amateurs, tant chez les enfants que chez les adultes… Bizarre!

Nous rentrons à Miami nous baigner dans la mer chaude une dernière fois, puis dans la piscine. Nous prolongeons ces moments tous ensemble… Demain, mercredi 15 juillet, nous prendrons l’avion pour rentrer en France…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: