2 semaines au Brésil…

Voilà! Deux bonnes semaines de repos à profiter du Brésil, de Sao Paulo et surtout de Rio de Janeiro, à renouer avec ce que nous préférons: nous installer quelques temps dans un lieu et prendre le temps de le découvrir tout à loisir… Nous avons donc passé 10 jours à Rio, dans le quartier de Copacabana, dans un petit appartement. Nous sommes au début de l’automne ici, et le temps a été relativement chaud et couvert et nous avons eu droit a des pluies tropicales diluviennes, mais cela ne nous a pas empêché de nous baigner et de flâner dans cette ville moderne et sympathique.

Les plages sont superbes: à perte de vue, des kilomètres de sable fin encadrés par des pains de sucrre couverts de végétation. Pourtant, nous sommes en pleine ville et les immeubles résidentiels qui bordent ces immenses plages sont là pour nous le rappeler…

Pendant tout notre séjour, la mer est agitée et d’énormes rouleaux viennent se jeter contre le sable fin. Le drapeau rouge est souvent de rigueur, mais cela n’empêche personne de jouer avec les vagues, de tenter de les “chevaucher” ou de les traverser sans se faire renverser… A ce jeu, la mer est souvent la plus forte et se joue de ces lilliputiens entêtés. Nous avons été renversés, ballotés et “malmenés”, pour notre plus grande joie…

Emergeant parfois des nuages, la statue du Christ Rédempteur, tout en haut du mont Corcovado, ravit l’œil et nous rappelle que nous sommes à Rio. Pour y monter, nous prenons un petit train rouge (emprunté bien avant nous par beaucoup de grandes personnalités, et notamment par le Pape Jean Paul II lors de sa visite au Brésil). Amandine aperçoit un petit singe, “très mignon”. Elle a toujours l’œil pour découvrir bien avant tout le monde les animaux et autres surprises insolites… Au sommet, nous découvrons cette statue imposante et superbe du Christ, œuvre conjointe du sculpteur français Paul Landowsky et de  l’architecte brésilien Silva Costa. Cette statue mesure 38 mètres et domine la ville de Rio depuis 1931. Les nuages passent et repassent, cachant ou dévoilant tour à tour la statue. La vue sur la ville de Rio est incroyable: les pains de sucre ou montagnes recouverts de végétation luxuriante encadrent la ville nichée au bord de l’océan et rappellent que la ville a conquis son droit sur la forêt tropicale. La déforestation été telle à une période qu’il a même fallu “replanter” la forêt au milieu du siècle dernier!

Nous prenons le pouls de la ville et nous promenons le soir sur la plage de Copacabana: certains jouent au “beach volley” ou au « foot-volley », d’autres ont construit de magnifiques châteaux de sable et espèrent quelques pièces du passant qui s’arrête pour les contempler ou les photographier. Le long de la plage, les petits bars offrent leurs noix de coco fraîches, leurs jus de fruits naturels (mangue, papaye, kaki, bananes, canne à sucre, ananas, « custard apple », etc.), leurs cocktails ou même le champagne, au son d’une musique “live” aux airs de samba…. Des petits étalages essaient de vendre aux touristes des t-shirts estampillés au nom de Ronaldinho ou des serviettes et paréos aux emblèmes de Rio ou de Copacabana.

Rio de Janeiro et Sao Paulo donnent une impression de modernité et de richesse. Pourtant, il est aussi une autre réalité, ces « favelas » (bidonvilles) accrochés aux montagnes et ces personnes qui fouillent les poubelles pour récupérer quelques articles à revendre. Partout sur la plage, des petits vendeurs parcourent inlassablement la plage et proposent boissons fraîches, fromage fondu au barbecue (portable), brochettes de crevettes, pastèques coupées, bracelets et colliers, paréos ou maillots de bain, etc. D’autre récupèrent les canettes utilisées pour les échanger contre quelques pièces. Des enfants vendent quelques bonbons ou sucreries, emballé dans du plastique. Des gens dorment a même le trottoir.

Il y a aussi la violence, toujours possible. Lors de notre arrivée à Rio, à Copacabana, une personne nous guide et nous accompagne gentiment jusqu’à notre hôtel. Elle s’inquiète pour nous et nous dit que c’est un mauvais moment pour arriver dans la ville, des gangs liés à la drogue se tirant dessus en ce moment dans Rio… Nous ne remarquons rien… Il y a bien cet hélicoptère, en vol stationnaire au-dessus de nous, des voitures de police qui passent avec leurs sirènes, mais les magasins sont toujours ouverts et les gens se promènent dans les rues, ce ne doit donc pas être si dangereux… Elle nous recommande de ne pas sortir ce soir et pour notre premier soir à Rio, nous suivons ses recommandations. Dès le lendemain, tout semble calme. Ouf! Nous apprendrons plus tard que cet incident a fait 7 morts dans le quartier de Copacabana…

Brésil, pays de contrastes… Nous n’en avons vu qu’une minuscule partie, mais d’autres sont en train de découvrir le Brésil en profondeur, comme la famille Perrier, que nous espérions rencontrer (si les distances, les finances et le temps nous en avaient laissé l’opportunité). Sébastien Perrier est l’ancien professeur de S.V.T. de Xavier et de David et nous le suivons donc avec beaucoup d’intérêt.

Parti en mission en famille pour 2 ans avec Fidesco pour servir et aider, ils sont installés à Salvador de Bahia, dans la favela des Alagados, avec leurs deux petites filles. Cela fait un peu plus de 6 mois maintenant qu’ils sont partis. Leur mission: aider les enfants du bidonville pour qu’ils puissent suivre leur scolarité, grâce à du soutien scolaire notamment, et soutenir les familles, très pauvres et souvent dans des situations dramatiques, par la mise en place de différents projets.

Nous comptons faire un blog spécial pour vous les présenter un peu plus… En attendant, vous pouvez aller consulter leur blog: http://www.lespetitsperrier.blogspot.com/

A suivre donc…

One Response

  1. Mon Grand David,
    Many HAPPY RETURNS!
    Que cet anniversaire célébré à New York (ou en Floride?) reste gravé dans ta mémoire. A bientôt une célébration gustative dans ton pays d’origine!
    A big Hug from Mamica and Grand Pa Peter

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: