Visite impromptue de France…

Le mardi matin, 24 février, nous nous hâtons de boucler nos valises et d’attraper le bus pour nous rendre à Santiago, puis le métro, très moderne et très agréable, qui nous laisse tout près de notre auberge. Là nous attendent mes parents, Papi et Mamie pour les enfants. Cela faisait déjà quelques temps qu’Amandine comptait les jours. Cette visite, organisée depuis quelques semaines seulement, vu nos emplois du temps peu prévisibles, fait plaisir à tout le monde. Cela fait 7 mois que nous voyageons maintenant et que nous n’avons pas vu nos familles… Il nous reste 3 semaines à profiter du Chili et à découvrir ensemble ce pays magnifique, et nous avons loué une voiture pour l’occasion. Encore une fois, nous allons devoir faire beaucoup de route et de kilomètres, ce pays, tout en longueur, mesurant plus de 4000 kilomètres du nord au sud… Les bus, pratiques, restent chers pour nos budgets, dès lors que nous multiplions le nombre de places par 8, et la voiture est donc notre meilleure option…

Après un peu de repos à Santiago, et une visite au musée précolombien où nous découvrons beaucoup d’objets magnifiques, mais où le manque d’explications nous laisse un peu sur notre fin, nous empilons nos bagages dans notre mini-bus (12 places s’il vous plait! Impossible de trouver plus petit pour nous 8…). Nous filons vers le sud-est, vers la région des lacs et des volcans, à environ 800km de Santiago. L’arrivée sur Pucon nous dévoile un volcan aux cimes enneigées, le volcan Villarrica. Encore actif, une petite fumée s’en dégage. On ne peut pas voir la lave en ce moment, nous ne ferons donc pas l’ascension du volcan jusqu’au cratère; nous nous contentons donc de le découvrir d’un peu plus bas. Un immense lac borde la ville et ses eaux miroitent au soleil. Pour nous loger, nous découvrons les « cabañas », petites maisons aménagées, tout en bois, pour un prix très raisonnable. Feu de bois dans la cheminée et housses de couette bien moelleuses, nous voilà bien installés. Le lendemain, nous allons marcher dans le parc national de Huerquehue pour aller découvrir d’autres lacs. La vue est magnifique et la montée dans la forêt primaire impressionnante: les arbres sont immenses et nous protègent des ardeurs du soleil. Nous continuons et admirons les arbres « araucaria », qui peuvent vivre jusqu’à 1000 ans. Nous connaissons déjà ces arbres pour les avoir vu en Australie et en Nouvelle-Zélande. Leur forme si particulière est bien distincte de ce que l’on voit en Europe.

Après quelques jours, nous repartons et nous dirigeons vers Valdivia pour découvrir un peu la côte sud-ouest et ses petits villages de pêcheurs. A Valdivia, nous découvrons le marché aux poissons, installé le long d’un bras de mer. Des lions de mer impressionnants et des cormorans profitent de tous les restes de poissons qui leur sont jetés. Des rapaces viennent aussi prendre leur part du festin. En pleine ville, le spectacle est étonnant.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: