Notre dernière semaine en Afrique du Sud…

Notre dernière semaine en Afrique du Sud a été riche en découvertes. Nous avons continué notre route vers Johannesburg en passant par Kimberley où se trouve une immense mine de diamants qui est maintenant fermée. Nous visitons le musée et une reconstitution de la mine. La découverte des diamants et de l’or en Afrique du Sud au 19ème siècle a beaucoup participé à forger l’histoire du pays et notamment avec les besoins en main d’œuvre peu chère…Les mineurs blancs qualifiés sont trop chers et donc remplacés par des migrants noirs que l’on sous-paye et que l’on fait venir par trains et garde dans des « compounds » (camps fermés). Il y a ainsi beaucoup de mouvements d’émigration des travailleurs noirs et ces déplacements de population contribuent peu à peu à déstructurer la société africaine, tout en enrichissant quelques individus, blancs forcément. Les fermiers trouvent des marchés locaux pour vendre leurs récoltes et les quelques paysans noirs qui arrivent eux aussi à vendre leurs produits sont vite expulsés vers des réserves; il est impensable qu’ils concurrencent les fermiers blancs… Les lois racistes apparaissent de plus en plus et « l’apartheid » fait son apparition en Afrique du Sud. A Johannesburg, nous visitons le musée de l’apartheid. Nous avons déjà discuté du sujet en famille pendant ce voyage, mais voir les lois écrites noire sur blanc et les cartes d’identité où chaque race était scrupuleusement notée et classée est impressionnant. Entendre les justifications des hommes politiques de l’époque est aussi assez édifiant… Alors que la population noire ou métis en Afrique du Sud est de plus de 90%, le « Land Act », passé en 1917 par exemple, réserve 93% des terres aux… blancs! Les noirs sont « parqués » dans des réserves. La région de Kimberley est aussi la région des affrontements entre anglais et boers, ces guerres si particulières où pour la première fois des tactiques de guérillas et des tranchées sont utilisées par les boers, et des camps de concentration pour femmes et enfants sont créés par les anglais qui brûlent les fermes, les terres et le bétail. Nous avons tous lus sur ce sujet (les enfants aussi) et découvrir l’histoire du pays permet de mieux comprendre cette violence quotidienne qui règne en Afrique du Sud, dans les grandes villes surtout. Nous avons entendu beaucoup d’histoires terribles pendant notre séjour, mais nous n’avons jamais été inquiétés, heureusement.

Nous passons les derniers jours à Johannesburg et, outre le musée de l’apartheid, nous visitons une mine d’or. L’endroit est particulièrement touristique, puisque cette mine d’or a donné lieu à un parc d’attraction… Les enfants sont ravis, être un touriste a aussi ses privilèges… Notre dernier jour en Afrique du Sud nous réserve même un beau cadeau. La veille, nous passons 3/4 d’heure dans un café internet à trouver une église et les horaires de messe, et lorsque nous nous rendons a la messe, nous réalisons que l’église est en plein centre d’un « shanti town », un immense bidonville de Johannesburg, alors que nous sommes à côté de quartiers résidentiels… (nous apprendrons plus tard que c’est le 2ème bidonville en taille après Soweto et qu’il abrite 500 000 personnes. Nelson Mandela y a même habité dans les années 1940 et ce shanti town d’Alexandra a été un des bastions de la résistance à l’apartheid…). Tant pis, nous y allons quand même… Les paroissiens sont en train de dire le chapelet, en changeant de langue à chaque dizaine et cette alternance de langue se retrouvera pendant toute la messe, nous rappelant la grande diversité de population en Afrique du Sud et les 11 langes officielles du pays… La messe dure 2 heures et demi, les chants sont magnifiques, il y a 2 chorales très dynamiques, et presque une vingtaine de servants de messe. Nous sommes bien sûr les seuls blancs dans l’église (en dehors du prêtre) et tout le monde nous salue, nous donne la bienvenue et nous demande de revenir. Quel accueil incroyable! Nous sommes quand même soulagés en sortant de retrouver notre voiture et nous nous sentons privilégiés d’avoir pu assister à la messe dans ce bidonville. Quel beau cadeau pour notre dernier jour en Afrique du Sud!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: